Lever des fonds ou élever une entreprise ?

Lever des fonds ou élever une entreprise ?

Un article récent (12 avril 2021) paru dans Les Echos sur les "Levées de fonds" m’inspire les réflexions suivantes : le « fundraiser » en anglais dénomme des « professionnels engagés au quotidien pour donner aux organisations d'intérêt général les moyens de bâtir un monde plus solidaire. » selon la définition que l’on trouve chez L’Association Française des Fundraisers.

Le leveur de fonds en français est un professionnel obtenant des capitaux afin de permettre à des entreprises privées de financer leur projet.
 
Et pourtant, "lever des fonds" pour une entreprise n’est qu’une partie de la réponse à un besoin de financement.
 
Les deux définitions vont converger et l’approche française va s’enrichir sous la pression de la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise, des prolongements de la Loi Pacte, de l’utilisation d’autres critères que ceux uniquement financiers pour évaluer une entreprise, et du développement de la Générosité.
 
Lever des fonds ou élever une entreprise ? L’art n’est-il pas de concilier les deux ?

 

DÉCOUVREZ NOTRE ARTICLE SUR LINKEDIN